OH HENRY!

L’intégrale des fantaisies @ 3 et 4 violes de Henry Purcell et des danses de Fairy Queen.
Le Consort de violes des Voix humaines :
Margaret Little, Mélisande Corriveau, Felix Deak et Susie Napper

Lorsque Charles II rentre d’exil en 1660, l’Angleterre est prête à tourner la page sur le puritanisme amer de Cromwell. Mûr pour un grand changement, le peuple espère le retour des plaisirs simples qui étaient interdits pendant les onze années de la première révolution anglaise. Le prince Charles arrive du continent dans une apothéose de vin, de femmes et de chansons tout à fait nouvelles!

Influencé par son lointain cousin, le jeune Louis XIV, et passionné par les styles musicaux en vogue sur le continent, Charles fonde ses propres « 24 violons du roi » et modernise sa « musique privée », chassant ces violes surannées qui ne lui inspirent que mépris! Les grands compositeurs apprendront à adapter leurs rengaines au style guindé des suites de danses à la française et aux ultrachics sonates italiennes, mais d’aucuns considèrent toujours la noble Fantasia ou Fancy anglaise pour violes comme une forme musicale essentielle.

Les 16 Fantasias de Henry Purcell illustrent parfaitement l’amalgame entre l’ancien et le moderne. La sonorité merveilleusement équilibrée du consort de cordes (de trois à sept violes) est épicée par des passages empreints d’une virtuosité à l’italienne, des récitatifs opératiques et des danses quasi françaises conçues pour flatter l’oreille!

Dans ce programme, les Fantasias sont parsemées de mouvements de danse de l’opéra The Fairy Queen de Purcell. Pour finir, une version instrumentale de la « Lamentation de Didon » tirée de Didon et Énée offre une conclusion opportune à cette présentation des derniers traits sublimes de la musique anglaise pour consort!

Disponible chez ATMA Classique: OH HENRY!

Extrait audio :  Henry Purcell: Fantasia #6 en fa majeur